Prendre les démons pour des démons, voilà le danger.

Les savoir vains, voilà le chemin.

Les comprendre « tels qu’ils sont », voilà la délivrance.

Les connaitre comme père et mère, voilà leur fin.

Les admettre comme créations de l’esprit

Et ils se changent en ornements.

Ces usages ainsi connus, le Tout est libéré.

Milarepa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *